Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 14:06

     Un commando Kieffer, du nom de l’officier qui commandait l’unique section française de 177 soldats lors du débarquement du 6 juin 1944, vient d’être « baptisé » par le Président Sarkozy le 08 mai 2008. Ses capacités sont « résumées par l’acronyme anglais C3I (pour Command Control Communications and Intelligence) », souligne Le Courrier Picard. Il faut l’avouer, cette dénomination ressemble à du français… mais il s’agit tout de même d’anglais ! Décidément, il nous est impossible, désormais, de nous démarquer des anglo-américains ! Et dire que le Président affiche volontiers « la volonté de la France de retrouver sa grandeur » (discours de Ouistreham, le 8 mai). Or, en étant toujours à la remorque d’un ou de plusieurs autres États, comment pourrait-on retrouver une grandeur perdue ?

     On appelle les canulars qui circulent sur le « web » les « hoax ». Ce sont des rumeurs, d’après le quotidien « Le Courrier Picard » du 09 mai 2008. Alors, pourquoi ne les nomme-t-on pas ainsi, chez nous ? Ce serait plus simple.

     Dans le hors-série n° 1 de la revue « Ça m’intéresse », de mai 2008, pages 56 et 57, un article s’intitule « Fashion régime » et contient les rubriques suivantes : « watercress diet », « zone diet », « master cleanse », « purple diet », et ceci, sans aucune traduction, naturellement. La langue française est encore à la diète. Deux pages plus loin, p 59, un sous-titre en caractères gras annonce : « Le catering aérien sous-traite… ». J’avoue que, désormais, je ne cherche plus de  traductions à ces termes, car j’y passerais autant de temps qu’à lire les articles – que je ne lis même plus, la plupart du temps. Alors, non, merci ! Page 60, un sous-titre en gros caractères majuscules, un mot rouge l’autre noir, indique : « PARADOXAL LIGHT » ; en gros caractères noirs, également en majuscules, « DESPERATE MUMS » ; page 67, je relève : « LE BIOFEEDBACK », bien entendu, toujours sans traduction. N’en jetez plus, je vous en supplie !, murmure une petite voix intérieure.

     Dans les pages du journal « Le Courrier Picard » du mardi 13 mai 2008, je lis l’article relatif aux prix attribués lors du Concours Lépine. Il y a, entre autres prix, celui de Premier ministre, attribué au « concept car Zest électrique » ; le prix du président du jury attribué au « Néo Sun », ces deux inventions étant françaises, bien sûr.

     Entre le « phishing », les « smartphones », le « blackberry », le format « blu-ray », le cheval français « Offshore dream », nous ne savons plus où donner de la tête !

     À Cannes, le « short film corner » existe ; ils l’ont rencontré !

     À Saint-Just-en-Chaussée (60), le « wheeling-club » fait parler de lui, et il existe un avenir certain, dit-on, pour le « sprinter-club ». À Liancourt, le « djazz’n’go » donne souvent des concerts. Le club de football de Beauvais a une « dream team ».

     Le « TV magazine » parle, quant à lui, des « sexy miss » et des coulisses de la « beauty academy » 2008. On ne refait pas le monde ! Personne ou presque ne s’insurge contre ses appellations très contrôlées par les tenants du tout anglais, qui sont plus nombreux que les défenseurs de notre langue. Ce n’est pas du « play-back » mais bien du « live » !

     Le 21 mai 2008, j’avais quelques courses à effectuer dans une zone commerciale du nord d’Amiens. Quand je fus garé, mes yeux inspectèrent les lieux, et se rendirent compte qu’en bougeant à peine, ils s’étaient trompé de pays, se retrouvant en Angleterre. En effet, ils lurent les enseignes suivantes : « Top Office », « Pizzadrive », « Happy birthday », « Quick drive ». Bien sûr, d’autres enseignes figuraient dans la place, mais elles n’étaient guère plus rassurantes, car presque aucune n’avait une consonance française. 

     Le « TV magazine » du 25 mai 2008, dans une page réservée aux sports, écrit en sous titre rouge « WARM UP » et, dans la colonne voisine pose ces questions : « Qui est up ? Qui est down ? », à propos du tournoi de Roland-Garros.

  Étienne vous dit bonne semaine, amis.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages