Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 16:52

   Amis – À la bourse des amis, la fidélité ne fut jamais une valeur sûre. L’amitié est une valeur à la cote très fluctuante. Grâce aux réseaux sociaux comme Facebook, on crée de toutes pièces « les amis » que l’on souhaite, rien qu’en cliquant, puis on les élimine à loisir, parfois sans même connaître leur visage. Dans l’ordinaire des jours aussi, on voit apparaître et disparaître de multiples amis. On se rencontre, on s’envoûte, on fête le printemps ensemble, enthousiastes, puis vient l’hiver déprimant de la distanciation : alors on se sépare, on se rabiboche, on se fâche définitivement. L’amitié s’expose à l’usure du temps, comme les tissus, les meubles, etc. Il suffit de faire un retour en arrière pour s’apercevoir que les amis d’il y a trente ou quarante ans ont presque tous disparus ; non pas qu’ils soient morts, non, mais ils ont changé eux aussi d’amis, et ceux d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que ceux d’hier. C’est une cruelle évidence : l’amitié meurt d’elle-même quand elle a trop servi, ou que les éléments qui créèrent le rapprochement ont cédé la place à d’autres données. Les rares amis qui demeurent sont vraiment des pièces de musée à protéger. L’amitié vraie, sincère, durable existe-t-elle ? On se le demande, au constat que l’on est amené à faire de son usure inexorable. Les cas où elle résiste se comptent sur les doigts de la main.

Bonne semaine, amis ! Étienne.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages