Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 16:13

   « Compté » - Nous pourrions tous écrire un ouvrage qui répondrait à la question que se posait Jacqueline de Romilly, académicienne, avant de rédiger son dernier livre. « Quelle est la personne qui a le plus compté pour moi ? », s’interrogeait-elle. C’était sa mère, elle a donc écrit un livre sur elle. Je me suis aussi posé la même question et y ai longuement et honnêtement réfléchi. Aucune réponse vraiment imparable ne s’est imposée à moi. Mes parents, responsables de ma conception comme de ma bonne éducation, reçoivent naturellement dans mon petit cœur la médaille d’or de l’importance vitale et morale. Ils contribuèrent, pour une grande part, à faire de moi ce que je suis. Cependant, représentent-ils les piliers essentiels du modeste temple que je bâtis petit à petit depuis des lustres et qui fait de moi l’être que je suis devenu, un peu poète, un peu écrivain, un peu artiste, un peu tout et rien ? La petite culture que j’ai acquise, le caractère que je me suis construit ne provient pas d’eux. Sans vouloir être prétentieux, je me suis façonné seul, remettant chaque jour mon ouvrage sur le métier, méditant, me cultivant, me confrontant à l’adversité, dressant la table de mes doutes, puis de mes certitudes, contrôlant mes pulsions, forgeant mes qualités, mais peut-être aussi mes défauts. À mes côtés, mes parents demeurent la source de mes revenus moraux ; ils eurent une culture terrienne qu’ils mon inculquée, mais pour ce qui est du domaine de la connaissance et du savoir, je ne regarde pas de ce côté-là pour chercher le nom de la personne qui a le plus compté pour moi. Sans doute faudrait-il fouiller du côté de mon instituteur de l’école primaire, et de mes professeurs du collège comme du centre de réadaptation de Mulhouse. Ce sont eux qui ont posé leur empreinte culturelle sur ma petite personne ; ce sont eux qui m’ont enseigné les lettres et les arts, qui m’ont inculqué le goût de la beauté artistique. Cela ne signifie pas que je réduis mes parents à la portion congrue de mon apprentissage élémentaire ; leur importance fut capitale pour mon élévation au rang d’être humain respectable et digne, mais d’autres sources ont alimenté la rivière de ma modeste Connaissance.

Bonne lecture, amis. Étienne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

André 12/09/2011 23:45



Un beau texte mon cher Etienne. André



Étienne 13/09/2011 14:49



Merci de ce compliment, mon cher André. Bises à toute la famille.



Articles Récents

Pages