Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 15:03

   Nous venons de vivre encore un « départ » imprévisible, brutal, éprouvant, celui-là, irrémédiable, définitif ; un départ qui fait que l’âme se cabre jusqu’au paroxysme de l’incompréhension d’abord, puis de la souffrance en second lieu. L’épouse de mon frère aîné s’en est allée volontairement vers des cieux plus cléments, croit-elle. Sans doute le sont-ils, mais cette rupture voulue par elle est inconcevable dans la mesure où la voyageuse avait quand même de nombreux atouts à sa disposition pour lui permettre de vivre joyeusement sur la Terre, malgré les différentes maladies que son corps chagriné traînait depuis des lustres. Elle n’avait pas à abattre sa dernière carte ainsi, sans explication. On peut écrire des pages, sur la mort, sans qu’on puisse démontrer par des arguments recevables qu’elle est honnête et juste. La mort demeure ce qu’elle est : une faucheuse, une source de ruptures, d’énigmes et de douleurs. Elle restera à tout jamais une pauvre désœuvrée au crâne hideux et aux dents proéminentes qui cherche ses proies chez les plus faibles, mentalement parlant. C’est pourquoi je ne lui ferai pas l’honneur de m’attarder sur ses principes que la morale réprouve.

(texte écrit le 12 juillet) - Bonne fin de semaine. Étienne.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages