Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 17:13

  

   Écriture – Un certain nombre d’individus tiennent une sorte de journal intime, inscrivant sur ses pages les dates de leurs sorties, les personnes rencontrées ainsi que les dates et les lieux de ces conciliabules moroses, des informations générales sur leurs activités, etc. ; ou établissent des relevés de températures accompagnés de données météorologiques. D’autres écrivent de petits poèmes de circonstances sur les baptêmes, les mariages, les deuils, leurs enfants, leur famille, etc. D’autres encore notent des renseignements relatifs à l’actualité, jettent sur le papier, très vite et sommairement, leurs impressions existentielles ou collectent des recettes de cuisine. D’une certaine manière, on pourrait dire qu’ils sont écrivains, puisqu’ils écrivent quelque chose. Or, cette façon de procéder ne ressemble en rien au vrai métier d’écrivain ; ce sont des textes sans prétention, sans valeur  et sans aspect purement littéraire, sans matière noble. L’écriture disons, professionnelle, représente bien autre chose ; elle a du poids, de la consistance, de l’intensité, du volume, et, de plus, elle isole. Celui qui se consacre à l’art littéraire devient rapidement solitaire, reclus. Le métier d’écrivain éloigne, confine, écarte de la vie ordinaire. Face à sa feuille et à ses doutes, face à ses recherches et à ses convictions, l’écrivain se sent seul ; il ne peut prendre appui sur rien ni personne : il est par ailleurs un autre quelqu’un, sorti de sa propre intimité. « Je est un autre », affirmait Arthur Rimbaud.

Bonne lecture, amis ! Étienne.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages