Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 15:57

De Léon Tolstoï :

Quand je vis la tête se détacher du tronc, et, séparément, tomber dans le panier, je compris, non par la raison, mais par tout mon être, qu’aucune théorie sur la valeur rationnelle de l’ordre existant et du progrès ne pouvait justifier un tel acte. [Écrit dans « Confessions », quelques temps après que Léon Tolstoï eut assisté le 06 avril 1857 à l’aube, en France, à l’exécution capitale d’un certain François Richeux, condamné à mort pour des crimes sordides.]. Ce passage est cité par Vladimir Fédorovski, dans son livre : « Le Roman de Tolstoï ». Je suis tout à fait en accord avec cet aveu.

 

Du même auteur :

La poésie est une flamme qui s’allume dans l’âme d’un homme. Cette flamme brûle, réchauffe et éclaire. Le vrai poète se consume malgré lui, souffre, et brûle les autres. Tout est là !  [Noté dans son «Carnet » le 28 octobre 1870] - Cette citation est aussi extraite du livre de Fédorovski.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages