Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aquapomu
  • : Mon but est de donner à lire des poèmes personnels, ou d'autres auteurs parfois ; des nouvelles, des notes sur le vocabulaire, la poésie, etc. Il s'agit d'un blog littéraire, en réalité.
  • Contact

Recherche

Archives

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 16:03

Tristesse – On me dit assez souvent que mes poèmes sont tristes, qu’ils manquent peut-être de lumière, qu’ils parlent trop de mort, d’abandon et d’immobilité. Soit ! Mais, je ne fais pas exprès de composer mes poèmes dans ce style que l’on considère trop sombre. D’ailleurs, notre monde est-il vraiment gai et lumineux ? Notre époque nous propose-t-elle des images colorées et réjouissantes ? Nous ne sommes pas assis calmement sur un tapis de safran et de violettes, devisant gaiement sur les qualités de la cuisine helvétique ou sur la douceur du climat des îles polynésiennes. Les combats que nous devons mener dans une vie ordinaire sont d’un autre ordre. J’écris selon ce que m’inspirent les événements, le flot des images que l’on nous soumet ou les œuvres artistiques que je vois, bien que je ne me réfère pas nécessairement à tout cela dans l’exercice de l’écriture. Il n’empêche que l’ambiance générale a forcément un impact sur la nature de la poésie que je produis. Dans le fond, mort, abandon et immobilité ne sont pas foncièrement tristes, puisqu’ils sont le reflet de notre réalité quotidienne et de l’incertitude qui la gouverne. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale PIGEON 23/01/2011 18:49



j'adore ces quelques notes, mon cousin, c'est tellement vrai ce que tu écris.....et la dernière me rappèle un message que tu m'as envoyé dernièrement......



mailletjeanne 20/01/2011 18:39



la tristesse st faite pour être  secouée comme on secoue les feuilles de salade dans u panier  (le panier étant nous, bocal, fragilité, ou carapace, moins accessible aux
impressions négatives donc, protectrice


la tristesse et son renversement: la joie sont de chaque côté du plateau d'une balance


gardons le doigt sur la bonne mesure à ajuster.Fortifions nous, commençons par lui tailler la part minime à cette épovantable tristesse


premier esai: maintenant!



Articles Récents

Pages